Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

Le laboratoire de l’hôpital des forces aériennes nigérianes accrédité à la norme ISO 15189

Détails avec Martha Obi, Abuja

101

Le 661 laboratoire de l’hôpital de l’armée de l’air nigériane (661 NAFH), Ikeja, a de nouveau obtenu le certificat d’accréditation de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) 15189:2012 pour les systèmes de gestion de la qualité et l’excellence de la prestation de services, pour la deuxième fois consécutive.

Le prix a été remis au chef d’état-major de l’armée de l’air (CAS), le maréchal de l’air Oladayo Amao, au siège de la NAF, à Abuja, par le Dr Tosan Erhabor, registraire du Conseil des sciences de laboratoire médical du Nigeria (MLSCN).

Le laboratoire est l’une des premières installations au Nigeria à avoir adopté un système de gestion de la qualité depuis une vingtaine d’années. Il a également reçu le statut de laboratoire 5 étoiles en 2011 par le MLSCN.

De même, en 2013, la Société africaine de médecine de laboratoire utilisant la liste de contrôle du Bureau régional africain de l’Organisation mondiale de la santé a également classé le Laboratoire 5 étoiles tandis qu’en 2016, le Laboratoire a été accrédité à la norme ISO 15189:2012, ce qui en fait le premier parmi 3 laboratoires au Nigeria à être accrédité à la norme ISO 15189.

En présentant le certificat d’accréditation au CAS, le Registraire MLSCN, Dr Tosan Erhabor a noté que “le 661 NAFH Laboratory a été le premier à être accrédité en 2016, ouvrant ainsi la voie à d’autres systèmes de gestion de la qualité.”

“L’installation a également été la première de l’ensemble de l’armée à entrer dans la norme ISO 15189 qui, comme nous le savons tous, est la marque de la qualité.

L’accréditation indique également que la NAF s’engage à faire ce qu’il faut, même lorsque personne ne regarde, ce qui est louable”, a-t-il affirmé.

Le Dr Erhabor a profité de l’occasion pour encourager le CAS à aller plus loin dans son engagement en faveur de la qualité et de l’excellence de la prestation de services en veillant à ce que d’autres installations de la NAF à travers le pays adhèrent au système de gestion de la qualité.

Il a ajouté que “la Gazette sur l’infrastructure nationale de qualité a été récemment publiée, ce qui indique que la question de la qualité est désormais prise au sérieux au plus haut niveau de décision dans le pays”.

Le Dr Erhabor a salué le rôle central que le personnel courageux de la NAF a continué à jouer dans la lutte contre l’insurrection, le banditisme armé et d’autres formes de criminalité dans le pays.

Selon lui, “les officiers et les hommes de la NAF représentent le meilleur d’entre nous et leurs attributs de courage, d’intégrité, d’excellence, de professionnalisme et de patriotisme sont dignes d’émulation”.

Il a assuré la NAF du soutien inconditionnel du Conseil alors qu’elle poursuit sa tâche de sauvegarde de l’intégrité territoriale du pays.

Le CAS, le maréchal de l’air Oladayo Amao, a indiqué que la NAF appréciait sa collaboration avec le MLSCN, notamment pour la normalisation et l’amélioration des laboratoires de la NAF. Il a également révélé que la NAF faisait des efforts pour assurer la mise à disposition de personnel compétent, d’installations appropriées, d’équipements et d’un approvisionnement régulier en réactifs, entre autres, pour les autres laboratoires.

Dans le même ordre d’idées, le CAS a ajouté que “la NAF est en train d’améliorer et d’équiper les laboratoires avec des analyseurs modernes tout en veillant à ce que le personnel médical et les scientifiques de laboratoire médical bénéficient d’une formation régulière, tant locale qu’étrangère”.

“Très bientôt, l’école des sciences médicales et de la médecine aéronautique de la NAF admettra des étudiants pour des cours de technicien, notamment des techniciens de laboratoire médical. Cela est conforme à l’un des principaux moteurs de ma vision, qui est de “poursuivre une formation ciblée et le développement des capacités humaines”, a-t-il indiqué.

Tout en appréciant le registraire pour les mesures qu’il a prises pour normaliser la pratique des laboratoires médicaux au Nigeria, il a ajouté que “la NAF était prête à collaborer avec le Conseil et tous les autres organismes de réglementation de la santé pour garantir le maintien des normes et de la qualité”.

L’introduction récente de la télémédecine et le début de la résidence en médecine familiale à 661 NAFH, a-t-il dit, sont des mesures prises pour assurer la disponibilité et l’accessibilité facile des soins de santé de qualité.

L’événement s’est déroulé en présence des chefs de service du quartier général de la NAF et du personnel de gestion du MLSCN.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.