Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

La deuxième édition du festival nigérian d’art et de musique reggae s’annonce à grand pas

72

La fondation Music Africa Awake (MUAFA) s’apprête à abriter pendant six jours une exposition d’art visuel et un festival de musique reggae à Elegushi Beach Resort, à Lagos, au Nigeria, à l’occasion de la deuxième édition du festival nigérian de musique reggae.

Prévue pour le 11 au 16 novembre prochain, le festival vise à rétablir la paix et l’unité au Nigeria et au-delà. 20 artistes reggae nigérians et 22 stars internationales, dont neuf Jamaïcains, un trio de Côte d’Ivoire et de Ghana, un duo de Trinité-et-Tobago et du Royaume-Uni, ainsi qu’un artiste reggae allemand, sont attendus. Le festival devrait attirer plus de 500 visiteurs internationaux.

Lors d’un lancement médiatique tenu récemment au Waves Beach, Elegushi Beach Resort, Lekki Lagos, le président de l’organisation Music Africa Awake, Vincent Omoko, a révélé que le festival était le premier de son genre au Nigeria, ajoutant qu’il était organisé en partenariat avec d’autres organisations comme l’ambassade de Jamaïque des Arts et Culture pour présenter les nouveautés de la musique reggae des nations du monde entier.

“Nous savons tous que l’insécurité est le fléau du développement en Afrique. Alors qu’il y a des attaques xénophobes en Afrique du Sud, il y a des enlèvements et du banditisme dans le nord du Nigeria. C’est pourquoi nous avons baptisé cet événement “Peace Concert” afin de promouvoir la paix, l’amour et l’unité entre les Nigérians d’ici et de la diaspora, et d’éradiquer le problème des attaques xénophobes en Afrique du Sud.”

M. Omoko a indiqué qu’un atelier serait consacré à la radiographie des risques de mariage précoce, de grossesse et de toxicomanie chez les jeunes. “Notre plan est d’utiliser le festival pour changer l’état d’esprit de nos jeunes et leur inculquer des vibrations positives et des idées qui apporteraient progrès et développement au pays et au monde entier.”

Les fonds générés par cet événement hybride seront utilisés pour promouvoir les artistes à venir, construire des hôpitaux, aider les veuves et les orphelins et se lancer dans des projets communautaires au Nigeria et en Afrique.

Pour le fondateur de la fondation Music Africa Awake, Prince Emeka Ojukwu, la paix, l’amour et l’unité sont des ingrédients essentiels au développement. “Si vous regardez ce qui se passe au Nigeria et dans d’autres pays africains, il y a des tensions et des attaques tous les jours. Nous pensons que le Nigeria Reggae Festival pourrait être utilisé pour prêcher la paix et l’unité au Nigeria et en Afrique, afin de construire le type de société dans laquelle chacun sera heureux de contribuer à sa croissance”, a-t-il révélé.

Le directeur de projet Larry Mamilor, qui s’est exprimé sur les avantages touristiques du festival, a souligné que le gouvernement de l’État de Lagos avait tout à gagner en termes d’afflux touristique.

Le tourisme, selon lui, représente 10 % du produit intérieur brut national, 7 % du commerce international mondial et 30 % des services d’exportation mondiaux, ajoutant que le tourisme bénéficie également d’investissements internationaux.

En ce qui concerne l’atelier, M. Mamilor a précisé qu’il se concentrera sur la manière dont les artistes pourraient jouer de la musique et vivre confortablement grâce à la collecte de redevances.

Le commissaire de l’exposition d’art, Bruno Eke, a fait remarquer que la musique reggae est une culture mondiale. Pour lui, le monde peut avoir un aperçu de la nature de la culture nigériane à travers ses formes d’art contemporain.

“Dans le cadre de ce festival, il y aura un concours pour les artistes contemporains et les étudiants avec des prix alléchants à la clé. Les artistes bénéficieront d’un programme de résidence dans un lieu de Victoria Island pendant trois jours, en même temps que le spectacle.”

Source: This Day

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.