Take a fresh look at your lifestyle.

Rencontre entre les ministres des affaires étrangères algérien et égyptien

23

Visite de Ramtane Lamamra, ministre des affaires étrangères algérien au Caire samedi. Son homologue égyptien Sameh Choukri s’est exprimé lors d’une conférence de presse commune. Il en a profité pour rappeler avoir confiance en la Tunisie, tout en affirmant suivre de près l’actualité du pays.

“Nous suivons avec grand intérêt ce que fait l’autorité tunisienne afin d’accomplir la sécurité, la stabilité et la souveraineté de la Tunisie”, a déclaré Sameh Choukri, ministre égyptien des affaires étrangères. “Nous faisons entièrement confiance à la sagesse et à la capacité de la direction politique en Tunisie et à sa capacité de gérer la situation, de répondre aux demandes et aux aspirations du peuple tunisien et, comme l’a dit le ministre algérien, c’est une affaire interne tunisienne.”

Ramtane Lamamra a quant à lui évoqué le Grand barrage du Nil, construit par l’Ethiopie et en fonctionnement depuis peu. Il a exhorté les trois pays à parvenir à un accord.

“Les relations entre l’Éthiopie, le Soudan et l’Égypte passent par une étape critique”, a détaillé Ramtane Lamamra, son homologue algérien. “Nous tenons, en Algérie, à avoir une vue d’ensemble et à connaître les détails de cette question vitale. Nous savons combien elle est importante pour les trois nations et nous pensons qu’il est très important pour les trois pays voisins de parvenir à des décisions satisfaisantes.”

La construction du barrage a débuté il y a dix ans, tout comme les négociations. Pour l’Egypte, rien ne garantit que l’eau du Nil va continuer d’arriver en quantité suffisante pour les pays en aval, dépendants du fleuve.

Avec Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.