Take a fresh look at your lifestyle.

Nigeria: la conseillère du président chargée des ODD réaffiche son engagement à la lutte contre la pauvreté et le chômage

Mnena Iyorkegh, Abuja

18

Relever les défis de la pauvreté et du chômage au Nigeria à travers la création de centres de formation professionnelle et d’acquisition de compétences de pointe dans les États de la fédération est la voie à suivre pour le développement national.

L’assistante spéciale principale du président sur les objectifs de développement durable, Mme Adejoke Orelope-Adefulire, a révélé cela lors de la mise en service d’un des centres et d’un bloc de salles de classe construits et équipés par l’OSSAP-ODD dans la capitale de l’État de Gombe.

Selon la conseillère présidentielle pour les ODD, le centre d’acquisition de compétences est conçu comme un outil stratégique pour l’autonomisation économique des jeunes.

“Le centre a la capacité de former chaque année plus de 1 200 jeunes aux compétences nécessaires dans la vie courante, grâce à des formations dans des domaines tels que la couture, la mode et la confection, les technologies de l’information et de la communication (TIC), la photographie, la coiffure et la cosmétologie, la barbe, la restauration, le carrelage et l’emboîtage, la fabrication et la soudure de l’aluminium, l’automobile et la plomberie”.

Mme Orelope-Adefulire pense aussi que les investissements massifs d’OSSAP-ODD dans l’acquisition de compétences pour les jeunes Nigérians s’appuyaient sur la prise de conscience qu’aucun progrès significatif ne peut être réalisé dans les domaines du développement économique, de la sécurité et de l’éradication de la corruption dans la société sans un engagement productif des jeunes.

Ces centres de compétences, a-t-elle également ajouté, sont nécessaires à la réalisation du plan de l’administration du président Muhammadu Buhari visant à sortir 100 millions de Nigérians de la pauvreté.

“Pour atteindre les objectifs cardinaux de l’administration du président Muhammadu Buhari, qui sont d’améliorer l’économie, de sécuriser le pays et d’éradiquer la corruption dans la société, les jeunes doivent être encouragés à utiliser leurs mains pour travailler pour gagner leur vie et être engagés de manière productive. Il existe des preuves empiriques que l’investissement dans la jeunesse conduira à l’éradication de la pauvreté, qui à son tour conduira à la sécurité sociale, réalisant ainsi les ODD 1, 2, 3, 4, 5, 8, 9, 16 et 17 respectivement. C’est un fait qui fait du Centre un élément clé de la réalisation de l’agenda mondial du développement”, a-t-elle réitéré.

Elle a également insisté sur l’importance du Centre envers la réalisation de l’agenda mondial du développement.

“Un homme ou une femme doté(e) de l’ensemble des compétences requises a plus de chances de vaincre la pauvreté, ce qui répond à l’objectif 1 (éliminer la pauvreté). Cela est directement lié à l’objectif 2 (Faim zéro), car il/elle a plus de chances de pouvoir se nourrir et nourrir sa famille.

“Une fois la pauvreté éradiquée au sein de la famille, la probabilité d’atteindre l’objectif 3 (bonne santé et bien-être) ainsi que l’objectif 4 (éducation de qualité pour les enfants) augmentera. Il en va de même pour l’objectif 5 (égalité des sexes), car l’autonomisation des femmes est l’une des recettes les plus efficaces pour l’égalité des sexes. Dans le même ordre d’idées, le développement des compétences nécessaires dans la vie courante est essentiel à la fourniture de travaux décents et à la croissance économique, comme le montre l’objectif 8, à la promotion de l’innovation et au développement des infrastructures (objectif 9), ainsi qu’à la promotion de la paix et de la justice (objectif 16)”. a ajouté la boss des ODD.

En réponse à ces remarques, le gouverneur de l’État de Gombe, Muhammadu Inuwa Yahaya, qui a inauguré le centre, a reconnu l’impact que le projet aura sur la lutte contre le chômage dans l’État et a affirmé que son administration continuera à travailler dur pour améliorer le développement du capital humain à Gombe.

Prenant également la parole, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina Mohammed, a félicité l’Assistante spéciale principale du Président sur les ODD, pour son engagement dans la lutte contre le chômage et les mesures louables prises par OSSAP- ODD pour promouvoir le développement économique.

Le centre, qui est l’un des nombreux centres construits et équipés à travers le pays, propose également des formations de courte durée en perlage, savonnerie, maquillage artistique, organisation d’événements, peinture, dessin, tissage et cordonnerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.