Take a fresh look at your lifestyle.

Journée mondiale des réfugiés: ensemble, nous pouvons tout réussir

28

Le 20 juin de l’année, les Nations unies célèbrent la Journée mondiale du réfugié. Cette journée est consacrée à la force et au courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper à un conflit ou à des persécutions. Elle vise à susciter l’empathie et la compréhension à l’égard de la situation critique des réfugiés et à reconnaître leur résilience dans la reconstruction de leur vie.

Selon la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, un réfugié est une personne qui ne peut ou ne veut pas retourner dans son pays d’origine parce qu’elle craint avec raison d’être persécutée pour des raisons de race, de religion, de nationalité, d’appartenance à un certain groupe social ou d’opinions politiques.

Le thème de la célébration de cette année est “Ensemble, nous pouvons tout réussir”, tandis que le sous-thème est “Ensemble, nous guérissons, apprenons et brillons”, lequel appelle à la plus grande inclusion des réfugiés dans les systèmes de santé, l’école et le sport.

Au Nigeria, la Journée mondiale des réfugiés est commémorée par la Commission nationale pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l’intérieur du pays, en collaboration avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Il y a un total de 26,3 millions de réfugiés dans le monde. Sur ce chiffre, 73 000 se trouvent au Nigeria, 71 400 sont des réfugiés et 1 600 des demandeurs d’asile. Le Nigeria accueille des réfugiés et des demandeurs d’asile en provenance du Cameroun, du Niger, de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, du Soudan, de la Turquie, de la Syrie, de la Palestine, du Liban, de l’Érythrée, de l’Éthiopie, du Liberia, du Zimbabwe, de la Côte d’Ivoire, de la République du Bénin, du Togo et de la Chine.

La Commission nationale pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l’intérieur du pays, qui relève du ministère nigérian des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social, met en œuvre tous les protocoles et conventions internationaux, tels que la Convention des Nations unies de 1951 relative au statut des réfugiés, les protocoles de 1967 et la Convention de l’Organisation de l’unité africaine de 1969 relative à la protection et à la prise en charge des réfugiés, dont le Nigeria est signataire.

En plus de veiller à ce que tous les droits garantis aux réfugiés dans les protocoles et les conventions ne soient pas bafoués, le gouvernement du Nigeria, par le biais de la Commission nationale des réfugiés, lors de la réunion du Forum mondial des réfugiés de 2019, a fait des promesses et des engagements de grande portée pour l’inclusion des réfugiés, des personnes déplacées et des rapatriés dans les plans de développement nationaux.

Conformément à ces engagements, le ministère nigérian des Finances, du Budget et de la Planification nationale a prévu, en 2020, une disposition spéciale pour la Commission dans le cadre de la conception du Plan de viabilité économique, afin de faciliter la mise en œuvre des actions clés relatives aux réfugiés et aux personnes déplacées.

De même, en février 2021, la Banque centrale du Nigeria (CBN) a publié une directive à l’intention des banques et des institutions financières afin qu’elles reconnaissent les documents d’identité des réfugiés délivrés par la Commission et le HCR, ainsi que le document de voyage de la Convention délivré par la Commission nationale pour les réfugiés et le Service d’immigration du Nigeria pour l’ouverture de comptes bancaires, afin de faciliter l’accès aux services financiers au Nigeria.

Actuellement, au Nigeria, des discussions sont en cours pour inclure les réfugiés dans les filets de sécurité sociale nationaux. Les réfugiés sont déjà inclus dans les systèmes nationaux d’éducation et de santé, y compris le régime national d’assurance maladie (NHIS), comme les autres Nigérians.

Le gouvernement fournit également des terres pour l’installation des réfugiés et leur utilisation à des fins agricoles dans des États comme ceux de Cross River et de Benue.

Le Nigeria a maintenu un environnement de protection positif pour les réfugiés en garantissant l’intégrité du système d’asile conformément aux instruments juridiques internationaux et la liberté de mouvement pour les réfugiés, les personnes déplacées et les rapatriés. Il maintient également sa politique de la porte ouverte et promeut des voies légales pour des solutions durables.

Pour s’assurer que les réfugiés sont correctement installés, le gouvernement a commencé à construire des villes de réinstallation dans les États de Borno, Edo, Zamfara et Katsina pour les rapatriés et les personnes déplacées, afin de garantir une solution durable à leurs besoins en matière d’hébergement.

Le lancement du projet Reliance, qui est un projet phare de la Commission nationale pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées à l’intérieur du pays, en collaboration avec la banque centrale du Nigeria (CBN), conçu pour fournir des prêts aux rapatriés, aux personnes déplacées à l’intérieur du pays et aux autres personnes concernées, montre à quel point le gouvernement nigérian est engagé dans la lutte contre la situation critique des réfugiés dans le pays.

La capitale nigériane, Abuja, est devenue la 267e ville du monde à signer la déclaration sur les villes accueillant des réfugiés, preuve de la réceptivité du gouvernement à l’égard de cette catégorie de personnes et de sa volonté d’accueillir les réfugiés.

Selon Warsan Shire, “Personne ne quitte sa maison, à moins que sa maison ne soit la gueule d’un requin”. Il incombe donc à tous les Nigérians de considérer la protection des réfugiés et des demandeurs d’asile comme une obligation qui doit être respectée. Collectivement, nous pouvons tout accomplir.

Ce commentaire a été rédigé par Hajia Imaan Suleiman-Ibrahim, commissaire fédérale de la Commission nationale pour les réfugiés, les migrants et les personnes déplacées au Nigeria.

Traduction faite par Murtada Nanzif Adekunle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.