Take a fresh look at your lifestyle.

Conseil des ministres: approbation du budget supplémentaire estimé à 895 milliards de naira.

Propos recueillis par Timothy choji

45

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé un projet de budget supplémentaire estimé à N895 milliards pour l’année 2021.

La ministre des Finances, Zainab Ahmed, l’a révélé en informant les correspondants de la State House des résultats de la réunion du Cabinet de mercredi, présidée par le président Muhammadu Buhari.

Mme Ahmed a intimé que la prochaine étape consisterait à présenter un projet de loi à cet effet à l’Assemblée nationale pour approbation, conformément aux dispositions constitutionnelles : “Aujourd’hui, le ministère fédéral des Finances, du Budget et de la Planification nationale a présenté au Conseil une proposition visant à faire approuver le projet de budget supplémentaire du gouvernement fédéral du Nigeria pour l’année 2021. Le conseil a délibéré sur notre proposition et a approuvé comme suit.

“Ayant noté la nécessité d’acheter d’urgence des vaccins et le besoin de financement pour que le Nigeria puisse respecter ses engagements dans le cadre du programme global de lutte contre le sida, ainsi que le besoin urgent de renforcer spécifiquement la capacité de nos agences militaires et para-militaires à relever les différents défis en matière de sécurité auxquels nous sommes actuellement confrontés dans le pays.

“Le conseil a donc approuvé le projet de loi de crédits supplémentaires pour 2021, pour un montant total de 895 842 462 917 milliards de naira. Le total de ces dépenses est composé de N83,56 milliards pour le programme de vaccination COVID-19, couvrant 30 milliards de vaccins de Johnson and Johnson vaccins et le coût logistique lié au déploiement de ce vaccin.

“Il contient également la somme de 1,69 milliard de dollars pour le programme nigérian de lutte contre le sida actuellement mis en œuvre dans les États, ainsi qu’une provision supplémentaire pour imprévus de 40 milliards de dollars au titre des ajustements salariaux dans l’ensemble de la fonction publique, afin de répondre aux besoins en matière d’allocations dans les secteurs de la santé et de l’éducation, ainsi qu’à d’autres questions liées aux salaires. Il s’agit d’une provision supplémentaire par rapport aux 100 milliards de naira déjà prévus dans le budget 2021.

Le conseil a également approuvé une somme globale de 770,60 milliards de dollars pour renforcer la capacité des agences de défense et de sécurité à relever les défis actuels et émergents en matière de sécurité dans notre pays”.

Le ministre des finances a également révélé que le Conseil a donné son feu vert pour tirer sur certains prêts existants de la Banque mondiale totalisant environ N39,58 milliards comme partie de la source de financement pour le budget supplémentaire.

“Nous allons travailler avec la Banque mondiale pour restructurer certaines des facilités existantes afin de réaliser ces 39,58 milliards de naira. Nous avons également reçu l’autorisation de retirer N135 milliards de certains comptes de réserve spéciaux du lobby pour financer en partie ce budget supplémentaire, mais spécifiquement lié au vaccin COVID-19, aux salaires et autres dépenses liées à la santé ainsi qu’à la composante récurrente des dépenses de défense et de sécurité”. Elle a ajouté.

Ahmed a reconnu que l’approbation contenait également l’autorisation d’emprunter 722,53 milliards de naira pour les dépenses de sécurité, qui proviendront du marché national international des capitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.